mercredi 22 août 2007

L'ESPÉRANCE
"(Nous avons été) informés de votre foi en Jésus-Christ et de votre amour pour tous les saints, à cause de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux." (Colossiens 1, 4-5)

La foi, l'espérance et l'amour. Ou la charité, si on préfère. L'apôtre nomme les trois, comme dans 1 Corinthiens 13. Il nous dit aussi le rapport qu'il y a entre les trois : la foi et l'amour plongent leurs racines dans l'espérance. Croire en Jésus-Christ et aimer les saints d'un amour sincère n'est possible que parce que nous avons une grande espérance. Une espérance que tout le monde n'a pas.
Laquelle ? Celle d'être plus heureux sur terre que les autres ? De mieux gagner sa vie, d'avoir une meilleure santé, moins de problèmes et de soucis que les autres ? Non. L'apôtre parle de l'espérance "qui vous est réservée dans les cieux." C'est l'espérance d'aller un jour au ciel, chez Dieu et chez Jésus. Pas évident du tout pour des pécheurs, quand on sait que toute transgression de la Loi nous accuse devant son saint trône. C'est l'espérance de trouver grâce et pardon, de vaincre la mort et de subsister dans le jugement divin.
Où la trouve-t-on ? Dans la "parole de la vérité", la parole de l'Évangile, là où il est question de Jésus-Christ et de son salut. L'as-tu souvent cherchée sans la trouver ? Ou bien désires-tu grandir en elle ? La voudrais-tu plus forte ? Va la chercher là où le Seigneur la donne : dans sa Parole, la Bible.

1 commentaire:

alain a dit…

Sans cette espérance, nous serions les plus malheureux de tous les hommes, ainsi que l'a si bien affirmé l'Apôtre des gentils, en ICor.15!...