samedi 19 juillet 2014

Dimanche 20 juillet

  
Dimanche 20 juillet, culte à 10h30 au temple de Prailles.

Cordiale invitation à tous!

dimanche 13 juillet 2014

Prédication du 13 juillet 2013

Prédications audio

Chers amis,

Vous pouvez dorénavant écouter nos prédications sur la page mixcloud de notre église locale. Il suffit de cliquer ici

Bonne écoute!!

samedi 12 juillet 2014

Dimanche 13 juillet 2014

Chers amis,

 

dimanche 13 juillet, culte à 10h30 au temple de Beaussais.

 

cordiale invitation à tous!

dimanche 6 juillet 2014

APOCALYPSE 2.12-17

Chers frères et sœurs en Christ
chers amis,

Dieu m'a parlé cette semaine et m'a dit que nous devions tous nous installer en Corée du Nord... Bon, d'accord, ce n'est pas vrai et j'entends déjà vos remarques sur le caractère inhospitalier de ce pays du socialisme réel pour les chrétiens. 
D'une certaine façon, la cité de Pergame était une petite « Corée du Nord » antique. Jésus dit à l'église de cette ville « Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan ». Cette église devait faire face à une opposition démoniaque, elle était vraiment dans un fief du diable et nous voulons ce matin écouter ce que Jésus lui a dit, et aussi ce qu'il nous dit :

12 Ecris à l’ange de l’Eglise de Pergame: Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë, à deux tranchants:13 Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. 14 Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrent à la débauche. 15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. 16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.

Le culte des idoles (faux dieux) et la persécution étaient deux réalités auxquelles l'église de Pergame était confrontée.
Idoles : il y avait à Pergame
  • un autel à Zeus haut de 12 mètres
  • un temple à Esculape, le dieu guérisseur, où vivaient des centaines de serpents (voir le symbole des médecins)
  • un sanctuaire de la déesse Athéna
  • on trouvait en plus à Pergame trois temples consacrés au culte de l'empereur (voir semaine dernière) : on s'attendait que chaque année tous les habitants de la ville viennent brûler quelques grains d'encens en disant « César est Dieu » (voir semaine dernière avec Smyrne)

Bien sûr, les chrétiens ne pouvaient pas s'associer à tout cela, d'où des pressions et des persécutions :
    • pillages de maisons
    • pillages de commerces
    • et des morts : au v.13 Jésus évoque « Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure » (Antipas était pê un des responsables de cette église??, en tout cas, il a manifestement été exécuté pour sa foi)

Malgré toutes ces difficultés, l'église de Pergame tient bon : Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi
Ici, pensez à la façon dont cette église de Pergame, confrontée à tant d'épreuves et d'oppositions, verraient la liberté de culte dont nous jouissons. Qu'en faisons-nous frères et sœurs ? Est-ce que notre confort ne nous a pas endormis ? Est-ce que nous tenons bon ?

L'église de Pergame est une église fidèle, une église qui tient bon. Et pourtant...et pourtant c'est une église en danger, parce qu'elle est minée de l'intérieur. Et elle est minée, non pas par une apostasie franche, par un abandon clair de la foi, mais par des compromis qui, en fait, menacent l'âme de cette église. Alors, Jésus adresse un avertissement solennel face à ces compromis si dangereux, même si l'église de Pergame semble les considérer comme pas si graves que cela :

Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrent à la débauche. 15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.

Balaam était un prophète d'Israël qui essaye vainement de prostituer son don prophétique en échange de l'argent que lui proposait Balak, roi de Moab. Il imagina alors d'inciter les femmes moabites à séduire les Israëlites. Le résultat de ces mariages mixtes (complètement interdits par la Loi de Dieu) fut qu'Israël commit un blasphème en s'associant un culte des faux dieux moabites et à la fornication. Paradoxe de chrétiens fidèles
Nicolaïtes : nous en avons déjà parlé à Ephése. C'était des gens qui pervertissaient la grâce. Dieu nous aime, donc nous pouvons vivre comme nous le voulons, y compris dans le péché : ce n'est pas grave du tout ! ».
C'était donc ces deux enseignements qui avaient commencé à miner cette église de l'intérieur.
La Bible nous prévient : « un peu de levain fait lever toute la pâte » (Galates 5.9). Un « petit » compromis au niveau doctrinal et moral va mener à de plus grands abandons.
« Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? 2 Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? » (Romains 6.1-2). Paul explique donc bien que la grâce de Dieu n'est pas une excuse pour le péché ! Loin de là !
Jean, dans sa première lettre, nous prévient aussi contre nos compromis avec les façons de faire et de penser du monde :
Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui (1 Jean 2.15)

La question est de savoir à qui nous appartenons : à Dieu ou au monde ? Et la Bible nous dit que Dieu nous a rachetés, nous sommes à lui. L'Eglise est appelée l'Epouse et Christ l'Epoux. C'est pour cela que Jésus est tellement en colère. Qu'est-ce que vous diriez si je parlais ainsi à une jeune mariée : « tu sais, il ne faut pas non plus être trop strict dans une vie de couple. Si tu trouves qu'un de tes collègues de bureau est sympa et attirant, il n'y a pas de problème à aller prendre une verre tous les deux après le boulot. Oh, et puis, tu sais, si vous vous embrassez, ce n'est pas la fin du monde non plus. N'en parles pas à ton mari, c'est tout ». Vous diriez « le pasteur déraille complètement » et vous auriez raison !
Et bien voyez vous, l'adultère est inacceptable dans notre vie conjugale et il l'est aussi dans notre vis spirituelle. Nous sommes à Dieu, comme un époux est à son épouse, de façon exclusive, et nous devons vivre dans cette relation d'alliance avec le Seigneur. Le problème fondamental de l'église de Pergame est qu'il ne voyait pas trop de problème avec les petits compromis « c'est pas si grave » : si, justement, ça l'est, parce que ça ouvre la porte aux choses graves !
Mes amis, en tant que chrétiens, nous devons vraiment veiller et prendre garde à notre chemin. La Bible nous prévient contre le danger de suivre le monde et de nous éloigner de Dieu. Paul parle d'un de ses compagnons d'oeuvres, Démas et dit « Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent » (2 Tim 4.10). Démas a laissé le monde pénétrer sa vie et cela a mené au naufrage complet de son ministère. Il est possible d'aimer le Seigneur mais de laisser le monde et toutes ses tentations venir refroidir cet amour. Veillons, car cela commence la plupart du temps par de « petites choses pas si graves que ça. »

Vous savez, dans les centres de désintoxication, on dit à ceux qui combattent leur addiction à la drogue : « pas de compromis, à tout prix ! ». Il faut tout laisser tomber, y compris le tabac, parce que le tabac peut tomber au haschich et le haschich ramener à la cocaïne !
De la même façon, aucun médecin ne parlera d'une petite tumeur cancéreuse : on va l'enlever le plus rapidement possible !

Ne nous y trompons pas : les compromis doctrinaux et moraux sont des tumeurs, qui peuvent paraître d'abord minuscules, mais qui peuvent causer d'énormes dégâts dans une église et même menacer sa vie. C'est pour cela que Jésus reprend l'église de Pergame : certes, il n' y a qu'une minorité qui tombe dans ces erreurs, mais le reste ne fait rien contre ! Encore une fois, le compromis ! Déjà au 19ème siècle, le grand prédicateur Spurgeon disait « je crois que la raison pour laquelle l'église a si peu d'influence sur le monde est que le monde a tant d'influence sur l'église ». Les choses ne se sont par arrangée depuis, hélas !

On en revient à ce que j'appelle le principe d'Elie : Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés ? Si l'Éternel est Dieu, ralliez-vous à lui ; si c'est Baal, ralliez-vous à lui ! (1Rois 18.21). Le compromis n'est pas une option viable !
Une question que nous devons nous poser est celle du « test à l'aveugle ». Imaginons quelqu'un qui ne sait pas que nous sommes chrétiens : est-ce que dans nos paroles, nos actes, notre façon de vivre, il est clair pour lui que nous sommes différents, que nous sommes à Christ ? Ou bien est-ce que nos compromis, nos arrangements, obscurcissent notre témoignage ?
Et c'est ce que Jésus dit à cette église de Pergame, prise dans le compromis : "attention, parce quand on vous regarde, on ne voit pas grand chose de différent de ce qu'on trouve dans le monde". Jésus menace donc : Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche. Cette épée, c'est « l'épée aigüe, à deux tranchants » (v.13) qui sépare les brebis et les boucs. Est-ce que vous êtes une brebis du Seigneur ? Et si oui, est-ce que vous ne vous êtes pas aventuré loin de lui ?
Voilà pourquoi Jésus dit « repens toi », reviens à moi. Ce message adressé à l'église de Pergame, nous avons besoin de l'entendre aujourd'hui. Parce que nous courons vraiment le risque de tomber en léthargie, de nous laisser bercer par le confort du monde, de ne plus êtres sensible au poids du péché dans nos vies...c'est pas si grave...

Pourtant, nous sommes mariés à Jésus. Nous sommes à lui, et lui à nous. La question est de savoir : où sont nos affections, où est notre amour?Est-ce que nous aimons Jésus plus que tout, plus que le monde ? Le théologien John Owen nous montre la voie :
« Quand quelqu'un fixe ses affections sur la croix de Christ et son amour, il crucifie le monde comme une chose morte et indésirable. Les appâts du péché perdent leur attirance et disparaissent. Remplissez vos affections de la croix de Christ, et vous ne trouverez plus de place pour le péché. Quand Christ est venu pour nous sauver, le monde lui a refusé une maison et l'a mis dans une étable. Laissons donc Jésus mettre le monde dehors, à présent qu'il vient nous sanctifier ».

Où sont nos affections ? Où est notre cœur ? Est-ce que nos regards sont portés sur la croix où Jésus a tout accompli pour nous ? Où est-ce que nous clochons des deux côtés : un œil sur la croix, l'autre sur le monde ; un pied dans le monde et l'autre dans le Royaume ? Ca ne peut pas durer !!

Aujourd'hui, Jésus nous veut tout à lui. Individuellement et en tant qu'église, sans compromis de notre part. Et il nous fait une promesse : A celui qui vaincra (càd aux chrétiens) je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.


La manne, c'est la nourriture spirituelle que Jésus veut nous donner pour que nous ayons la force de tenir bon. Le nom nouveau, c'est la nouvelle identité pour une nouvelle vie que Jésus nous donne. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5.17)

Frères et sœurs, si nous avons cru en Jésus, nous sommes de nouvelles créations. Nous sommes appelés à vivre en tant que tels, dans la puissance de l'Esprit Saint, en tenant bon, et sans compromis !

Amen.

vendredi 4 juillet 2014

Concert Gospel 18 juillet 20h30 au temple de Beaussais

Tchico et Lucky, duo Gospel a cappella


Concert Gospel et Negro Spirituals

vendredi 18 juillet à 20h30

temple de Beaussais


Entrée gratuite, LPAF

rens. : Eglise Luthérienne en Poitou 06 21 33 21 78

Dimanche 6 juillet 2014

Chers amis,

Nous nous retrouverons à 10h30 le dimanche 6 juillet au temple de Prailles (liturgie simplifiée).

Cordiale invitation à tous!