dimanche 6 mars 2016

LUC 15:11-32


1 commentaire:

Méta Phrase a dit…

"Malgré tout", voilà la meilleure devise de ce sermon. On comprend mieux pourquoi le seul péché que Dieu ne puisse pardonner est l'impénitence finale. Car, même le blasphème vomi par Voltaire ne saurait atteindre la miséricorde divine, puisqu'il méconnaît l'opprobre du Christ, manifestant par là son impénitence foncière, que Vigny lui-même, tout païen qu'il fut, s'est senti contraint de pourfendre, dans son célèbre quatrain.